Zoom sur la pool de liquidité DéFi

Pool de liquidité

 

Introduction

 

Le mouvement de la finance décentralisée (DeFi) a été à la pointe de l’innovation dans l’espace de la blockchain. Qu’est-ce qui rend les applications DeFi uniques? Ils sont sans autorisation, ce qui signifie que toute personne (ou quoi que ce soit, comme un contrat intelligent) disposant d’une connexion Internet et d’un portefeuille pris en charge peut interagir avec eux. 

En outre, ils n’exigent généralement pas de confiance en des gardiens ou des intermédiaires. Quels nouveaux cas d’utilisation ces propriétés permettent-elles? L’un des nouveaux concepts qui a émergé est l’agriculture de rendement (yield farming) . 

C’est une nouvelle façon de gagner des récompenses en crypto-monnaie avec ses crypto-monnaie en utilisant des protocoles de liquidité sans autorisation. Il permet à n’importe qui de gagner un revenu passif en utilisant l’écosystème décentralisé construit sur Ethereum et Binance smart chain ou bien d’autre encore. 

En conséquence, l’agriculture de rendement peut changer la façon dont les investisseurs HODL à l’avenir. Pourquoi garder vos actifs inactifs lorsque vous pouvez les mettre en œuvre?

 

Qu’est-ce que l’agriculture de rendement?

 

L’agriculture de rendement, également appelée minage de liquidité, est un moyen de générer des récompenses avec des avoirs en crypto-monnaie. En termes simples, cela signifie verrouiller les crypto-monnaies et obtenir des récompenses. 

Il fonctionne avec des utilisateurs appelés fournisseurs de liquidité (LP) qui ajoutent des fonds aux piscine (pools) de liquidité. Qu’est-ce qu’un pool de liquidités? Il s’agit essentiellement d’un contrat intelligent qui contient des fonds. En échange de la fourniture de liquidités au pool, les LP reçoivent une récompense. Cette récompense peut provenir des frais générés par la plate-forme DeFi sous-jacente ou par une autre source. 

Certains pools de liquidité paient leurs récompenses en plusieurs jetons. Ces jetons de récompense peuvent ensuite être déposés dans d’autres pools de liquidités pour y gagner des récompenses, etc. Vous pouvez déjà voir à quel point des stratégies incroyablement complexes peuvent émerger assez rapidement.

 

 

Comment les rendements de l’agriculture de rendement sont-ils calculés ? 

 

En règle générale, les rendements agricoles estimés sont calculés sur une base annuelle. Cela estime les rendements auxquels vous pouvez vous attendre au cours d’une année APR (rendement en pourcentage annuel).
Il convient également de garder à l’esprit qu’il ne s’agit que d’estimations et de projections. Même les récompenses à court terme sont assez difficiles à estimer avec précision.

Pourquoi ?

L’agriculture de rendement est un marché hautement concurrentiel et au rythme rapide, et les récompenses peuvent fluctuer rapidement. Si une stratégie d’agriculture de rendement fonctionne pendant un certain temps, de nombreux agriculteurs saisiront cette opportunité et cesseront de produire des rendements élevés. 

Les agriculteurs à rendement déplacent généralement beaucoup leurs fonds entre différents protocoles à la recherche de rendements élevés.

 

Plateformes et protocoles d’agriculture de rendement

 

Il n’existe pas de méthode définie pour faire de l’agriculture de rendement. En fait, les stratégies d’agriculture de rendement peuvent changer d’heure en heure. Chaque plateforme aura ses propres stratégies, règles et risques. Si vous souhaitez vous lancer dans l’agriculture de rendement, vous devez vous familiariser avec le fonctionnement des protocoles de liquidité décentralisés. 

 

Nous connaissons déjà l’idée de base. Vous déposez des fonds dans un contrat intelligent (smart contrat)  et gagnez des récompenses en retour. Mais les implémentations peuvent varier considérablement. En tant que règle de base de la gestion des risques, vous devez être en mesure de garder le contrôle de votre investissement. Alors, quelles sont les plates-formes les plus populaires utilisées par les agriculteurs? Il ne s’agit pas d’une liste exhaustive, mais simplement d’un ensemble des plateformes d’agriculture les plus populaire.

 

 

PancakeSwap est le leader du marché automatisé et le premier projet d’un milliard de dollars sur Binance Smart Chain. Le protocole d’échange décentralisé est devenu la plate-forme supérieure de l’espace DeFi avec un volume de négociation actuel de 450 millions de dollars sur 24 heures, laissant les opérateurs historiques comme Uniswap et Sushiswap à la traîne.

Son jeton natif, qui était de 0,48 USD à sa création, se négocie actuellement à 11 USD.

Les fournisseurs de liquidité peuvent déposer des crypto-actifs dans des pools de liquidité PancakeSwap pour gagner des frais et des récompenses de minage de liquidité. En échange de la fourniture de liquidités, ils reçoivent des jetons de pool de liquidité (également appelés jetons FLIP), qui peuvent être misés pour gagner  CAKE.

Sa ferme de rendement reste toujours riche avec plus de 10 paires produisant un rendement annuel de 300% + au moment de la rédaction.

 

Vénus est un marché monétaire algorithmique pour les prêts et emprunts décentralisés. Les utilisateurs peuvent déposer des crypto-actifs tels que BNB, ETH et des pièces stables pour gagner des intérêts.

Les intérêts gagnés jetons VAI (le stablecoin de Venus) peuvent être utilisés comme garantie pour emprunter davantage d’actifs numériques 

Lancé en octobre 2020, Venus est devenu l’un des plus grands protocoles sur BSC avec un volume de 24 heures de 237 millions de dollars.

 

Compound est un marché monétaire algorithmique qui permet aux utilisateurs de prêter et d’emprunter des actifs. Toute personne possédant un portefeuille Ethereum peut fournir des actifs au pool de liquidités de Compound et gagner des récompenses qui commencent immédiatement à s’accumuler. Les tarifs sont ajustés en fonction de l’offre et de la demande.
Compound est l’un des protocoles de base de l’écosystème de l’agriculture de rendement.

 

Maker est une plate-forme de crédit décentralisée qui prend en charge la création de DAI, un stablecoin algorithmiquement indexé sur la valeur de l’USD. Tout le monde peut ouvrir un Maker Vault il verrouille les actifs de garantie, tels que ETH, BAT, USDC ou WBTC. Ils peuvent générer un DAI sous forme de dette contre cette garantie qu’ils ont verrouillée. Cette dette engendre des intérêts au fil du temps appelés frais de stabilité – dont le taux est fixé par les détenteurs de jetons MKR.

 

Synthetix est un protocole d’actifs synthétiques. Il permet à quiconque de verrouiller des Synthetix Network Token (SNX) ou ETH en tant que garantie et de créer des actifs synthétiques contre lui.
Qu’est ce qu’un actif synthétique? Pratiquement tout ce qui a un flux de prix fiable. Cela permet à pratiquement n’importe quel actif financier d’être ajouté à la plate-forme Synthetix. Synthetix ce qui permettra à toutes sortes d’actifs d’être utilisés pour l’agriculture de rendement à l’avenir. Vous voulez utiliser l’or à long terme dans des stratégies d’agriculture de rendement? Les actifs synthétiques peuvent être la voie à suivre.

 

Uniswap est un protocole d’échange décentralisé (DEX) qui permet des échanges de jetons sans confiance. Les fournisseurs de liquidité déposent une valeur équivalente de deux jetons pour créer un marché. Les traders peuvent alors négocier contre ce pool de liquidités. En échange de la fourniture de liquidités, les fournisseurs de liquidité perçoivent des frais sur les transactions effectuées dans leur pool.

 

Balancer est un protocole de liquidité similaire à Uniswap et Curve. Cependant, la principale différence est qu’elle permet des allocations de jetons personnalisées dans une pool de liquidités. Cela permet aux fournisseurs de liquidité de créer des pools d’équilibrage personnalisés au lieu de l’allocation 50/50 requise par Uniswap. Tout comme avec Uniswap, les LP perçoivent des frais pour les transactions effectuées dans leur pool de liquidités.

 

 

 

Source : https://academy.binance.com/fr/articles/what-is-yield-farming-in-decentralized-finance-defi

https://trustwallet.com/blog/top-5-yield-farms-on-bsc

 

 

Article rédigé par Thomas JOYEUX 

A voir également