La hausse de l’Ether favorise AMD et NVIDIA

 NVIDIA et AMD profite de l’ascension de l’Ether

Le minage de la crypto-monnaie Ether deviendrait intéressant, ce qui fait exploser les ventes de cartes graphiques AMD et NVIDIA. Quitte à engendrer un risque de pénurie.

Le minage d’une crypto-monnaie comme le bitcoin est un élément indissociable de leur fonctionnement et de leur existence même. Cette pratique vise à exploiter de la puissance de calcul informatique afin de traiter des transactions, sécuriser le réseau et permettre à tous les utilisateurs du système de rester synchronisés, selon Blockchain France. La difficulté de minage (“mining” en anglais) s’accentue au fur et à mesure que le cours de la crypto-monnaie minée monte en flèche.

Du Bitcoin à l’Ether

Après le bitcoin, c’est maintenant l’ether (token basé sur le protocole Ethereum) qui rencontre un certain succès auprès des adeptes du minage de crypto-monnaies. En effet, après avoir profité des ventes de processeurs graphiques pour l’exploitation minière du Bitcoin, des fournisseurs de puces comme AMD et NVIDIA perçoivent maintenant une explosion de l’extraction de l’ether.

AMD NVIDIA 1Selon Fortune, la banque d’investissement Morgan Stanley évoque ce sujet, à travers une note datée du 23 janvier de l’analyste Joseph Moore. Le cours actuel de l’Ether rend “l’exploitation minière” bien plus rentable. La rentabilité de l’exploitation minière de l’ether a en effet augmenté de plus de 200 % depuis octobre 2017, même si son cours fait le yoyo autour de 1000 dollars.

Ce contexte incite les experts en crypto-monnaies à acheter des cartes graphiques embarquant des GPU signés NVIDIA et AMD. Selon les estimations de Morgan Stanley, les mineurs génère un profit de 1,76 dollar par jour par GPU possédé. C’est 56 cents de plus qu’en octobre 2017. Cela correspond au rendement obtenu avec une carte graphique AMD Radeon 480 et une facture de 0,7 dollar d’électricité par jour (par GPU).

Les estimations pour Nvidia et AMD

Selon Morgan Stanley, Nvidia et AMD devraient mécaniquement voir leur business croître sur le premier semestre 2018. La demande accrue en GPU, associée à l’exploitation des crypto-monnaies, va entraîner d’autres impacts connexes.

Traditionnels consommateurs de puces graphiques, les adeptes de jeux sur PC ont d’ores et déjà submergé les réseaux sociaux avec des milliers de messages pour afficher leur colère. Ils dénoncent les prix abusifs des cartes graphiques.

lire la suite de l’article (sur) : www.silicon.fr

A voir également