L’Ethereum au coeur de l’attention pour ce début 2018

Un net redémarrage pour l’Ethereum

ETHEREUM imageL’Ethereum, qui avait connu hier lundi 8 janvier, une grosse faiblesse avec l’ensemble des crypto-devises, s’est rapidement repris, à tel point qu’il renoue ce jour avec ses sommets avec une hausse significative. Dans le même temps, le Bitcoin se stabilise et le Ripple demeure incertain.

La crypto-monnaie centralisée Ripple n’arrive pas à reprendre ses appuis, depuis l’annonce faite la semaine dernière par la plateforme d’échanges de cryptomonnaie Coinbase, l’une des référence du domaine, qui avait affirmé ne pas considérer pour l’heure d’ajout de nouvelle ‘crypto’. Le Ripple était considéré comme le candidat le plus évident pour renforcer l’offre de Coinbase, qui comprend déjà Bitcoin, Litecoin ou Ethereum.

Pression asiatique

Hier, les crypto-devises avaient connu une journée extrêmement difficile, les opérateurs craignant une offensive chinoise. Les autorités locales désireraient en effet une sortie ordonnée de l’activité de minage des cryptomonnaies. Le régulateur chinois de la finance sur Internet aurait demandé aux pouvoirs locaux d’agir afin de faciliter une telle sortie…

Le média économique et financier chinois ‘Caixin’ évoque plutôt, pour sa part, une remise en question du traitement préférentiel jusqu’alors appliqué aux acteurs locaux du minage (prix réduits de l’électricité, imposition favorable…).

L’essentiel de ces activités de minage sont actuellement basées en Chine, ce qui explique la nervosité actuelle. Reuters, ainsi que l’agence Bloomberg, croient également savoir que les avantages accordés jusqu’alors devraient être réduits, en limitant par exemple l’offre d’électricité.

En outre, le régulateur financier sud-coréen est également préoccupé, relate Reuters. Ce gendarme sud-coréen vient de prévenir qu’il inspectait, avec d’autres agences, six banques locales offrant des comptes en devises digitales aux institutions.

Méfiance accrue

Alors que l’Ethereum parvient à renouer avec ses sommets, le Bitcoin et les ‘altcoins’ restent globalement très incertains, ce qui signale une méfiance accrue des opérateurs et investisseurs. Jamie Dimon, le patron de JP Morgan Chase, dit regretter d’avoir affirmé que le Bitcoin était une fraude, selon ‘Fox Business’. Néanmoins, le dirigeant de JPM n’est toujours pas intéressé par la mère des cryptomonnaies.

lire la suite de l’article sur (source) : www.boursedirect.fr

A voir également